Aux temps des beaux jours en Grèce (1958)
et particulièrement à Athènes on travaillait
de 7 h. à 14h. puis après un frugal déjeuner, sieste
jusqu’à 18 h., puis on sort … pour se promener
dans un parc : Rizari, la Pnyx, ou la colline Filopapou …
il y en a une dizaine dans la capitale, puis dîner vers 22 h.
dans une taverne du quartier Plaka au pied de l’Acropole !