Au mont Athos il y a l’ascèse mais il faut aussi nourrir les quelques 2000 ascètes qui vivent dans les
« skitis ». Les activités agricoles constituent un
élément important de la vie quotidienne des moines
et c’est dans les kelias et khatismata que les exploitations sont installées. Des paysans civils
aident les moines dans leurs tâches.