L’evzone, ou l’homme
« dont la tunique est retroussée par la ceinture »,
est à la base un guerrier. C’était le nom de plusieurs
régiments et bataillons d'élite d'infanterie légère de l’armée grecque. Aujourd’hui leur fonction est limitée à la garde présidentielle et à celle du Soldat Inconnu, place Syndaghma.

Des 10 accessoires de leur costume on retiendra
la « Fustanelle » de 400 plis pour les 400 années
de l’occupation turque et les « tsaruchias », chaussures
à pompons cloutés qui pèse 3 kilos …