Préambule
Peintre de la « Ruralité », témoin et acteur d’un monde en mouvance, il était libre.

Inspirateur de nombreux artistes dont Vincent Van Gogh qui lui vouait un culte particulier,
il a aussi inspiré nombre de marchands de souvenirs et autres babioles !
« l’Angélus » a été copié, contrefait, galvaudé, mis dans des assiettes, sur canevas,
sur des dessous de plats ou encore « sérigraphié » sur toutes sortes de supports.

Serait-ce la rançon d’un certain succès, d’une reconnaissance ?

Aujourd’hui son œuvre est dispersée sur les cinq continents,
tant chez des particuliers que dans de prestigieux musées ou pinacothèques.
Ainsi à Paris au Musée d'Orsay on peut y admirer le véritable « Angélus » et « les Glaneuses », Amiens, Lille, Reims, Dijon, Troyes, Lyon, Albi, Marseille, Clermont-Ferrand, Montpellier, Bayonne, Bourg-en-Bresse, Barbizon... possèdent aussi des œuvres du peintre.
Mais encore à Boston au “Museum of Fine Arts” à Malibu
”Paul Getty Collection” à New-York, à Indianapolis au “Museum of Art”
à Minneapolis au “Institute of art” à Chicago, au « Art institute of Chicago »
à Cleveland au « Cleveland Museum of art » qui a le privilège de posséder « les Premiers pas ».
Il y a encore Tokyo, Hiroshima, Kofu, Londres, Cardiff, Dublin, Buenos-Aires,
Münich, Vienne, Saint-Petersbourg …

Le présent site se propose tout simplement de mieux faire connaissance avec l’artiste, l’œuvre qu’il nous a légué mais aussi avec l’homme qu’il a été.
Aujourd’hui la Maison-Atelier de Barbizon, est la
propriété d'Anne-Marie Meunier. Rosalie Ienna, anime et gère ce lieu avec une passion sans faille. Le visiteur n'y verra que très peu de son œuvre,
et pourtant c’est là qu’en fut crée la majeur partie.
Mais lui est là.
Si vous passez vers Fontainebleau faites un crochet par Barbizon.
Ce n’est pas loin.

Georges Millet
Photo de Jean-François Millet par Nadar