HANK THOMAS
Il avait 22 ans en 1963.
Il n’avait pourtant pas l’intention de faire partie des « freedom riders » manifestants noirs et blancs
qui occupaient les bus ségrégationnistes. Son colocataire,
qui avait obtenu une place pour une manifestation à Anniston (Alabama), tomba malade. Hank le remplaça
au pied levé. Le bus fut attaqué
et dynamité par une bande de blancs. Gravement blessé Hank faillit y laisser la vie. Pendant la manifestation
d’août 1963, il était un des jeunes responsables de la sécurité.

«… pour nous ce n’était pas simplement une issue
vers les droits civiques mais une issue vers
les droits de l’Homme … »