Valerios Stais
Né à Cythère en 1857, est un archéologue grec. Après des études de médecine il se consacre à l’archéologie. En 1887 il est désigné directeur du Musée National d’Archéologie d’Athènes, poste qu’il conservera jusqu’à sa mort. Il participa, entre autres, aux fouilles d’Epidaure, d’Argolide, d’Attique, de Dimini petite ville près de Volos en Thessalie (centre de la Grèce) et d’Anticythère. Il fut le premier à remarquer la machine parmi les divers objets remontés depuis l’épave romaine.
En effet le 17 mai 1902 il fait une découverte majeure. En examinant les différents objets emmagasinés au Musée Archéologique, il remarque qu’une roue dentée en bronze est incrustée
dans une petite roche, apparemment insignifiante.
Elle sera rapidement identifiée comme
le « mécanisme d’Anticythère ».
Initialement considéré comme une horloge mécanisée il est désormais reconnu comme le plus ancien « ordinateur analogique » du monde.
Mais le décès de plusieurs plongeurs mettra un terme aux fouilles de l’époque.