SES MOSAIQUES

Dès que l'on franchit
le seuil l'exonarthex de l’église
de la Chora, le regard monte vers la représentation du Christ Pantocrator au-dessus
de la porte donnant accès
à l'esonarthex.
De l'autre côté, au-dessus de l’entrée principale,
se trouve la Vierge Marie :
lors de sa réfection l’église a ainsi été consacrée
au Christ et à Marie.

Deux icônes en mosaïque
de saint Pierre et saint Paul flanquent le passage.
La coupole sud montre un Christ Pantocrator et sa généalogie, celle au nord présente Marie et ses ancêtres. Dans la voûte sous la coupole de l’esonarthex, le cycle, qui comptait originellement 20 scènes, commence par la vie de Marie qui était très populaire au Moyen Âge.
Après avoir franchi le narthex extérieur, on peut voir la mosaïque représentant
le bienfaiteur de l’église, Théodore Métochitès, agenouillé, la présentant
au Christ.
Le Christ Pantocrator - exonarthex
Le cycle d’images dans le narthex extérieur commence par l’enfance de Jésus et se poursuit dans le narthex intérieur par la représentation des miracles publics du Christ.
Mosaïques de l'exonarthex
Le recensement devant le gouverneur Quirinus
La multiplication des pains
Guérison du Paralytique à Bethesda
Les noces de Cana

Le Déesis est un thème iconographique de l'Eglise byzantine représentant généralement le Christ,
entre la Vierge Marie et saint Jean-Baptiste, qui intercèdent auprès de lui pour l'humanité.
Cette impressionnante mosaïque date du XII ème siècle.

Abibus d'Edessa
Les saints martyrs
Andronikos
Tarachos
Georges de Cappadoce
Eugène de Sebaste
La Vierge Marie enfant chérie par ses parents Anne et Joachim

« …Outre les scènes habituelles de la vie
du Christ dans la nef, les deux narthex sont couverts d’émouvants épisodes
de l’enfance de Marie et des miracles de Jésus.

Les vastes compositions dégagent un esprit entièrement neuf, en particulier la guérison des l’aveugles. Contrairement aux compositions chargées des récits proto
et médiobyzantins les personnages évoluent ici dans un paysage ouvert où la présence de montagnes lointaines et d’architectures favorise le groupement des acteurs au premier plan.

Les figures sveltes se déplacent lentement et avec grâce, leurs vêtements soulevés par la brise.Les mosaïstes ont tenté de nouvelles combinaisons de couleurs : un arbre dans des tons de bleu se détache sur les remparts mauves et violets. Ils ont étudié la psychologie des personnages : la cécité se traduit non seulement pas le vide des yeux, mais aussi par l’inexpressivité du visage ».

Voilà ce qu'écrit l'éminent historien
THOMAS F MATHEWS
dans un de ses ouvrages "Le Monde Byzantin"

La guérison des aveugles de Jéricho
Christ Pantocrator entouré de ses aïeux (Coupole sud du narthex)
Sur le mur du dessous le Déesis
(photo Pierre Metivier)
Le voyage à Bethléem
Deuxième coupole du narthex intérieur
deux épisodes de la vie de la Vierge Marie enfant
La Vierge Marie enfant bénie par les saints prêtres
Mosaïques de l'esonarthex
Mosaïques du naos
La Dormition de la Vierge. Marie sur son lit de mort, les traits éteints. Derrière le lit le Christ vêtu d'or et portant dans ses bras un enfant , symbole de l'âme de Marie. Tout autour des apôtres et des fidèles. La pensée religieuse est formulée avec simplicité et clarté. L'or apparaît comme la couleur du Christ ressucité. Le choeur des anges et l'âme de la Vierge sont en gris pour bien marquer l'état intermédiaire entre la mort et le retour du Christ.
La Vierge Marie du Saint Sauveur de Chora

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

s