Qumrân
Fragment de papyrus datant de 50 Av. JC
découvert dans la grotte Nahal Hever au sud de Qumrân parmi les 100.000 autres...

Les manuscrits de Qumrân, mieux connus
sous la dénomination « Manuscrits de la Mer Morte », sont constitués de quelques 900 manuscrits en papyrus.

L’aventure de ces manuscrits commence en 1947 quand Mohammed Ahmed el-Hamed, un berger bédouin parti à la recherche de l'un de ses animaux, trouve dans une grotte des grandes jarres contenant des rouleaux de cuir étonnamment bien conservés et enveloppés dans de la toile.

Ils sont attribués, sans certitude aucune,
aux « esséniens », juifs dissidents, ayant vécu
à Qumrân vers le IIe siècle Av. JC.

Parmi ces rouleaux l’un deviendra très célèbre puisqu’il s’agit du « Livre d’Isaïe ».
C’est le plus ancien manuscrit en hébreu
datant du IIe siècle Av. JC.

C’est dans une dizaine de grotte que furent découverts entre 1947 et 1956 les manuscrits de Qumrân, connus aussi comme les "parchemins de la Mer Morte"
ici la grotte "Nahal Hever "
photo Effi Schweizer
Si le déchiffrement des documents fut rapide (moins de 7 ans) il n’en a pas été de même quant à leur publication. Les éditions Oxford University Press aux États-Unis ont fini de publier l’ensemble des trente-neuf volumes
des manuscrits de la mer Morte en 2002 présentés sous le titre général de "Discoveries in the Judaean Desert".

pour revenir à la carte cliquez sur "précédent"