Le Christ à cheval foule la cuve



Et je vis le ciel ouvert ; un cheval blanc parut ; celui qui le montait s'appelle

"Fidèle"
et "Véridique" ;

c'est avec justice qu'il juge et combat ;
ses yeux sont comme une flamme de feu ;
sa tête porte de nombreux diadèmes ;
il a un nom que nul ne connaît, sauf lui ;
il est vêtu d'un manteau éclaboussé de sang ;
le nom dont on l'appelle, est :

"Verbe de Dieu".

Et les armées du ciel le suivaient, sur des chevaux blancs, vêtus de fin lin, blanc et pur.

De sa bouche sortait le glaive dont il doit frapper les nations ;
c'est lui qui mènera avec une verge de fer ;
c'est lui qui foule dans la cuve le vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant.

Il porte sur son manteau et sur sa cuisse un nom écrit :

"Roi des rois et Seigneur de seigneurs".