Les sept anges portent
les sept flacons de la colère de Dieu



Et je vis un autre signe dans le ciel, grand et stupéfiant :
Sept anges qui portaient les sept fléaux, les derniers,
car avec eux la colère de Dieu sera consommée.

Et je vis une sorte de mer de cristal mêlée de feu ;
et ceux qui ont vaincu la bête, son image et le chiffre de son nom,
se tenaient sur la mer de cristal, jouant sur les cithares de Dieu.
Ils chantaient le cantique de l'agneau, disant :

"Grandes est admirables sont tes œuvres, Seigneur Dieu tout-puissant ;
juste et véridiques sont tes voies, Roi des nations !
Qui ne te craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ?
Car seul tu es saint ; car toutes les nations viendront se prosterner devant toi ;
car tes jugements se sont manifestés".


Après cela je vis s'ouvrir dans le ciel le temple de la tente du témoignage.

Et les sept anges qui tenaient les sept fléaux sortirent du temple, revêtus de lin pur
et éblouissant, avec autour de la poitrine des ceintures d'or.