Cinquième sceau :
Les âme des martyrs



Et quand l'agneau eut rompu le cinquième sceau, je vis, sous l'autel,
les âmes de ceux qui ont été égorgés à cause de Dieu et du témoignage qu'ils avaient porté.
Elles clamaient d'une voix puissante :

"Jusques à quand, Maître saint et véridique, retarderas-tu le jugement
et quand vengeras-tu notre sang sur les habitants de la terre ?".


Chacun reçut un vêtement blanc et on leur dit de patienter un peu
jusqu'à ce que fut complété le nombre de leurs compagnons de service,
de leurs frères qui devaient, comme eux être mis à mort.